Déclaration des évêques bretons en soutien aux agriculteurs de leur région.

Déclaration des évêques bretons en soutien aux agriculteurs de leur région.


Évêques en Bretagne, nous nous sentons proches de vous, cultivateurs, éleveurs et pêcheurs. Nous vous
rencontrons sur le terrain, dans vos exploitations agricoles et vos ports de pêche.
Nous sommes conscients du travail que vous accomplissez pour produire la nourriture dont les humains et
toutes les familles ont besoin pour vivre, et des efforts accomplis pour protéger notre maison commune.
Nous entendons votre colère qui manifeste votre désespoir et votre désarroi face à des contraintes de plus
en plus nombreuses qui vous empêchent de faire votre métier et qui vous déconcertent parfois, tellement
elles contredisent vos expériences et vos analyses.
Nous devinons votre stress et votre exaspération face à des contrôles qui vous sont de plus en plus imposés
et qui engendrent une complexité administrative vous éloignant de votre métier proprement dit.
Nous partageons votre tristesse due au suicide de vos collègues.
Pourtant, vous êtes passionnés et des jeunes veulent s’installer car ils partagent votre passion. Votre
contact avec le vivant végétal et animal, votre souci de la qualité, votre attention à la meilleure manière de
produire en respectant l’environnement, en tout cela vous donnez le meilleur de vous-mêmes. Vous
apportez à notre société de plus en plus citadine et industrielle une autre manière de vivre et de travailler
qui mérite considération et respect, et qui attire certains.
Il est normal que vous puissiez vivre de votre travail.
Il est normal que tous, vous soyez écoutés et que vous apportiez votre concours pour que soient élaborées
avec vous les orientations et les décisions politiques en vue d’une juste agriculture avec ses valeurs.
Il est normal que justice vous soit faite en vous permettant de vendre votre production sans que celle-ci
soit concurrencée par des productions venant de l’étranger où les normes environnementales ne sont pas
contraignantes, voire n’existent pas.
Il est normal que votre métier soit pleinement reconnu en tant que tel, et que vous soyez soutenus et
encouragés dans la transition écologique à laquelle nous sommes tous solidairement appelés.
Nous vous assurons de notre attention et de notre prière.
Communiqué des évêques Bretons,
le 25 janvier 2024
 Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes
 Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes
 Mgr Laurent Dognin, évêque de Quimper
 Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc