SAINT JOSEPH, PÈRE DANS L’OMBRE

Homélie

SAINT JOSEPH, PÈRE DANS L’OMBRE

DU DIMANCHE 28 MARS AU SAMEDI 4 AVRIL

On ne naît pas père, on le devient. Et on ne le devient pas seulement parce qu’on met au monde un
enfant, mais parce qu’on prend soin de lui de manière responsable. Toutes les fois que quelqu’un
assume la responsabilité de la vie d’un autre, dans un certain sens, il exerce une paternité à son
égard.
Etre père signifie introduire l’enfant à l’expérience de la vie, à la réalité. Ne pas le retenir, ne pas
l’emprisonner, ne pas le posséder, mais le rendre capable de choix, de liberté, de départs. La logique
de l’amour est toujours une logique de liberté, et Joseph a su aimer de manière extraordinairement
libre. Il ne s’est jamais mis au centre : Il a su se décentrer, mettre au centre de sa vie Marie et
Jésus.
Le bonheur de Joseph n’est pas dans la logique du sacrifice de soi, mais du don de soi. On ne perçoit
jamais en cet homme de la frustration, mais seulement de la confiance. Son silence persistant ne
contient pas de plaintes, mais toujours des gestes concrets de confiance. Toute vocation naît du
don de soi.

  • Puis-je nommer les personnes envers qui j’exerce une responsabilité, une paternité, une
    maternité ? Ma place est-elle ajustée comme celle de St Joseph ?
  • J’écris un courrier à un prêtre, un diacre, un consacré, un religieux. Je lui dis que durant
    cette Semaine Sainte, je prie tout particulièrement pour la fécondité de sa vocation.


Saint-Joseph, toi dont la prière est si puissante sur le cœur de Jésus, regarde les besoins de
l’Église et obtiens-nous de généreuses vocations.
Que par ton intercession beaucoup de jeunes et d’adultes entendent l’appel de Jésus à tout
laisser pour le suivre de plus près, et aient le courage de dire oui.
Nous te confions particulièrement ceux en qui naît, par la force de l’Esprit, le désir de te
donner leur vie, afin qu’ils répondent à cet appel avec générosité et qu’ainsi Dieu soit glorifié.
Aimer c’est tout donner et se donner soi-même.

Post a Comment